Depuis diverses annees, les sites de rencontre ou applications mobiles comme Meetic, AdopteUnMec, Tinder, Once mais aussi Happn comptent De surcroi®t en plus d’adeptes.

Il va falloir reconnai®tre qu’en France, Il est environ 2.000 sites de rencontre: le choix est donc tres vaste, pour une demande De surcroit qui plus est accrue. Mais peut-on vraiment trouver l’amour de maniere virtuelle?

Alice, Jordan, Laetitia et Sandra font part des heureux ayant deniche la perle rare grace a des sites ou des applications de rencontre. Ils nous racontent.

Alice: «Je n’avais rien a perdre»

Alice reste une jeune femme de 25 annees, qui, a J’ai base, n’etait nullement du tout adepte de ces sites de rencontre. «Je pensais que rien de tres bon ne pouvait en decouler». C’est mon mari qui lui a conseille de s’inscrire sur un des sites, en lui expliquant que de toute maniere, elle n’avait pas grand chose a perdre.

«C’est vrai, i§a faisait trois mois que je m’etais installee dans une nouvelle ville et mes connaissances se limitaient au cercle professionnel. J’me suis apercue que faire des rencontres, en dehors des mecs bourres que tu rencontres au sein des bars, etait plutot complique.»

Alice teste aussi l’application “Once”, qui propose a ces utilisateurs un profil tous les jours. On cause ici de “slow dating”, Afin de privilegier nos rencontres plus serieuses.

Le concept est simple: 1 profil l’integralite des heures, et vous choisissez si ca “matche” ou gui?re. Mais tres vite, la jeune femme quitte cette application, pourtant etiquetee “relation serieuse”. «Sans vouloir etre mechante, des gars avaient plutot l’air desespere». Son ami la pousse alors a s’inscrire sur Tinder. «Je l’ai suivi, nullement trop convaincue mais. j’avais tort!»

Tinder reste une application mobile, qui a l’image de “Once”, propose des profils: c’est a vous d’opter pour si ca “matche” ou jamais. J’ai difference avec l’application precedente, c’est que concernant Tinder, vous pourrez “switcher” entre autant de profils que vous voulez: et Des specialistes se trouvent dans un perimetre proche de i  domicile. Si le “match” est reciproque, vous pourrez communiquer, sinon tant pis.

Alice se rend rapidement compte qu’il existe beaucoup de profils multiples sur Tinder. «Des mecs indiquaient bien qu’ils etaient la juste Afin de la baise, d’autres tournaient autour du pot, et d’autres n’etaient jamais contre une relation serieuse. Franchement, j’ai meme eu des discussions tres serieuses et pertinentes avec des mecs!»

Elle repere tres vite le compagnon actuel: ils accrochent bien et apres un mois de discussion dans Tinder, ils decident de se rencontrer. «Le coup de c?ur etait confirme et cela fera maintenant 9 mois qu’on est ensemble.» Pour eux, aucune honte de s’etre rencontres via cette application. «On assume, ainsi, Lorsque l’on en cause, c’est deja arrive que d’autres couples avouent avoir le meme parcours».

Alors qu’elle etait completement refractaire face a cette categorie de blogs, Alice conseille aujourd’hui aux gens qui souhaitent trouver l’amour de s’inscrire via une application. «Elles seront des fois bien pratiques si on a une vie professionnelle tres chargee. J’habite journaliste et mon mec agriculteur, aussi niveau horaires.

En outre, on n’a rien a perdre apres tout! Il faut se penser qu’au commencement c’est une conversation reelle mais au sein d’ un cadre virtuel donc on peut stopper a tout moment l’experience et J’ai prolonger quand on le desire. Parce que finalement, Tinder, n’est qu’un intermediaire.»

Pour preuve: apres un deuxieme rendez-vous, Alice et le compagnon ont desinstalle Tinder tous de leur cote, sans s’etre concertes: ils avaient deniche ce qu’ils cherchaient.

Laetitia: «J’ai eu d’une chance»

Pour Laetitia aussi, l’application Tinder fut une reussite. Elle reste avec le compagnon depuis deux ans maintenant, apres s’etre rencontres concernant votre application.

«A la base Tinder, c’etait juste pour rire. Et j’ai vraiment bien ri en voyant les profils!» Mais tres vite, elle repere le compagnon actuel, comme Alice. «On se connaissait du college, mais a l’epoque on ne se calculait pas. Je l’ai matche sur Tinder seulement parce que je le connaissais», explique-t-elle.

C’est lui qui est venu lui parler en premier: «Il a aborde la conversation genre “on se connait non?” et et on a commence a discuter du bon vieux moment. Je n’avais vraiment aucune arriere-pensee a J’ai base», detaille Laetitia. Le feeling marche, ainsi, un mois apri?s, ils se rencontrent a nouveau, “en vrai”.

«J’ai eu d’une chance. Parce que sur ce genre de blogs, on peut denicher des sacres cas qui ne recherchent pas que de l’amour. Il faut rester quelque peu mefiante quand aussi.»

Jordan: «J’avais un peu d’apprehension»

Et y n’y a pas que les filles qui trouvent l’amour i  propos des sites de rencontre. Jordan, jeune homme de 27 ans, a aussi trouve la perle rare ils font 6 annees maintenant, sur le site Badoo. Ce site permettait de chatter par messages avec des personnes de tout horizon. «Je voulais tomber sur un quidam, souvent pas l’amour ma vie mais quelqu’un avec qui je serais heureux un bout de temps», explique-t-il.

Neanmoins, le jeune homme a legerement d’apprehension a utiliser ce genre de systeme. Il rencontre son mari sur cette plateforme, ainsi, au bout de la semaine, ils preferent l’ensemble de deux echanger via Facebook et textos. «On a decide de se voir a une soiree, avec mes amis et les siens. Et six annees plus tard, nous voila maries! Comme quoi ca peut fonctionner les sites de rencontre!»

Pour lui, il ne faut pas se bloquer a choisir ce type de site ou d’application. «Beaucoup d’individus n’osent jamais passer le cap. Mais c’est tel partout enfin, tu peux parcourir des gens particuliers . et d’autres qui seront geniaux.»

Sandra: «C’est gratuit et moderne»

Sandra celle-ci, a utilise le site Adopte Un Mec, Afin de faciliter des rencontres. «J’ai ete attire via sa formule gratuite et moderne. C’est simple d’utilisation, ca propose des profils et c’est a nous de contacter les garcons».

Son compagnon lui a envoye un *charme* et c’est de cette maniere qu’ils ont commence a parler. «Apres des messages echanges, nous avons decide de nous approcher”. H ans prochainement, ils paraissent forcement ensemble.

«J’ai aussi recommande ce site a des amies qui avaient du mal a faire des rencontres. Apres tout, pourquoi pas», indique sa petit soeur.

Si ces histoires portent a sourire, on doit bien ainsi avouer que seuls 9 % des couples qui se sont rencontres entre 2005 et 2013 se paraissent connus via un site de rencontre.

La zone d’embauche, des soirees avec des proches et les lieux publics restent des valeurs bien plus sures que l’ecran d’un ordinateur.

La donne est differente Afin de des secondes unions sites de rencontres spirituelles revues, Quand des personnes sont divorcees ou separees d’un premier mari: Di?s lors, le chiffre des couples formes grace a Internet monte a 10 %.